Warning: sprintf(): Too few arguments in /home/gugu7673/net-studio.org/wp-content/themes/magazine-7/lib/breadcrumb-trail/inc/breadcrumbs.php on line 254
Intelligence Arficielle santé

E-santé :L’IA peut-elle bouleverser la médecine traditionnelle ?

L’intelligence artificielle présente des qualités indéniables qui peuvent faciliter le quotidien des gens. Mais il ne tient qu’à l’homme de décider de quelle manière il peut l’utiliser à bon escient. Dans cette ère où la digitalisation est omniprésente, différents secteurs laissent leurs portes ouvertes à l’innovation que leur promet l’IA, et la médecine figure parmi eux.

L’IA révolutionne déjà le domaine de l’imagerie médicale

Comme dans la plupart des secteurs (industriel, commercial, etc.), l’IA commence à se faire sa place dans le domaine de la médecine. L’une des branches de ce secteur dans lesquelles elle paraît avoir un avenir prometteur est celle de l’imagerie médicale. Dans l’interprétation des images médicales, un taux d’erreur humaine s’élevant à près de 30 % est constaté.

Les techniques d’imagerie médicale se basent sur des études avérées et statiques. Mais l’erreur humaine reste un défaut qui peut compromettre l’efficacité des radiologues et entomologistes. L’IA se veut plus performante, plus précise et ne commet presque aucune erreur d’analyse. Il est probable que dans un futur encore incertain, elle relaye les praticiens de l’imagerie médicale.

Anne-Laure Rousseau, la présidente de Nhance (une organisation spécialisée dans l’intervention de l’IA dans le secteur de la santé), tranche en faveur de l’IA. Selon elle, les sondes miniatures (moins onéreuses et plus pratiques) équipées d’une IA facilitent l’interprétation des images médicales. Elles peuvent être utilisées même par les praticiens non-radiologues. Ce qui permettra à près de 5 milliards de personnes à travers le globe de jouir d’une technique d’imagerie performante.

La médecine dite 4p

Les spécialistes de l’IA dans le secteur de la santé préconisent une expansion du champ d’action accordé à l’intelligence artificielle au-delà de la radiologie. Selon eux, avec l’IA, il est possible de proposer une médecine 4p qui se base sur la prédiction pour de meilleurs soins préventifs. À cela s’ajoute la personnalisation pour une participation optimale des soins apportés aux patients.

D’après le Pr Nicholas Ayache, spécialiste en imagerie médicale numérique à l’INRIA, l’IA est en mesure de condenser des informations divergentes de manière plus pertinente. Selon lui, cette technologie permet de synthétiser les différentes données se portant sur l’hygiène de vie du patient, son historique médical, ses données génomiques et ses marqueurs sanguins. Tout cela étant dans l’optique de proposer un système de soin plus pertinent et adapté à chaque individu.

L’IA est prometteuse, mais n’a pas encore réponse à tout

Même si l’avenir de l’intelligence artificielle semble prometteur dans le secteur de la médecine, il faut savoir qu’elle ne répond pas forcément à tout. L’IA ne peut par exemple pas répondre à des besoins essentiels basés sur les relations tels que la communication, la compassion ou encore l’empathie.

Cette technologie peut apporter de réels avancements en médecine, mais sa limite se résume au contact humain. C’est un élément fondamental qui lie le médecin à son patient et qu’aucune machine ne pourra pas défaire. Pour cette raison, il est plus pertinent d’utiliser l’IA comme simple appui pour faciliter le travail des praticiens.

Pour l’instant, il est plus juste d’affirmer que même si l’IA peut bouleverser d’une certaine manière la médecine traditionnelle, il reste certains points qui lui sont inaccessibles. La simple notion d’écoute lui est par exemple, étrangère. Pour cette raison, elle demeure un simple outil qui aide les médecins dans leurs prises de décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *